21 idées pour booster la scolarité de votre enfant

21 idées pour booster la scolarité de votre enfant

Table des matières

Votre enfant est collégien ou lycéen et vous souhaitez l’aider à améliorer ses performances scolaires. Votre reflexe est alors de lui trouver des cours particuliers ?  Cette solution souvent la plus simple (mais pas la moins onéreuse) se limite à une ou deux matières et n’aide pas votre enfant à être plus autonome, mieux organisé et surtout plus motivé. Chez masteur.com, nous vous proposons 21 astuces pour booster la performance scolaire de votre enfant. Et souvenez-vous : vaut mieux un petit feu qui réchauffe, qu’un grand qui brule ! 

Favoriser la confiance en soi de votre enfant

« La confiance en soi est le premier secret du succès », disait un philosophe américain. Il est primordial d’assurer un climat de confiance pour votre enfant, car souvent, le premier obstacle au progrès est une barrière psychologique. Trop d’adolescents se sentent incapables par peur de l’échec et sont ainsi très vite découragés. Des méthodes existent : nous en parlons dans un autre article. 

Aider votre enfant à se fixer ses propres objectifs et lui lancer des défis

Se fixer ses propres objectifs, proches et réalistes, est un excellent moyen pour se motiver et passer à l’action. Une échéance proche que l’on s’est fixé soi-même est d’autant plus motivante qu’elle nous parait utile et accessible. Aider votre enfant à se fixer des objectifs (une note à un contrôle, une semaine de travail à la bibliothèque, prendre un samedi pour réorganiser ses cours, etc.) et des défis favorisera sa motivation à progresser et son autonomie. 

Aider votre enfant à réduire ses sources d’anxiété

Notre société – et en particulier en contexte de crise – suscite beaucoup d’anxiété chez les d’adolescents. Ces derniers traversent de longues périodes d’incertitudes et de remise en question, qui peuvent déboucher sur de l’anxiété et du stress. Il est nécessaire pour des parents soucieux de la réussite scolaire de leur enfant de réduire ces sources d’anxiété. Pour cela, vous pouvez vous faire conseiller par des spécialistes, mais la bienveillance et l’écoute demeurent des qualités indispensables pour y parvenir !

Accompagner votre enfant dans son orientation professionnelle

Fixer et maintenir un cap est également une méthode efficace pour favoriser la motivation et donner du sens aux études. Toutefois, dans un monde complexe comme le nôtre, il est illusoire de penser qu’un collégien ou lycéen est en mesure de trouver définitivement sa vocation d’une vie tout entière. Il s’agit là toutefois d’entamer et de susciter la réflexion. Simplement, prendre conscience qu’un avenir professionnel nous attend, est déjà une première étape très positive ! 

Instaurer avec votre enfant un moment convivial périodique

Mettre en place régulièrement des moments de bienveillance vous aidera à instaurer un climat de confiance et de complicité avec votre enfant, qui lui sont deux véritables atouts ! Votre enfant aura alors un lieu avec ses parents où il ou elle peut se livrer sans crainte d’être jugé, notamment sur les difficultés qu’il ou elle traverse. Un restaurant, une balade, ou tout autre moment convivial peut vous aider à développer ce lien de confiance pour accompagner les questions et préoccupations de votre adolescent qui sont très nombreuses à cet âge de la vie.  

Aider votre enfant à structurer son emploi du temps hebdomadaire

L’emploi du temps scolaire ne couvre qu’une trentaine d’heures par semaine. Soit, pour une nuit de sommeil de 9h, seulement 30% du temps de votre enfant par semaine ! Il est primordial d’accompagner votre enfant dans le peuplement des 70% restant. Comme le proverbe le dit si bien : la nature a horreur du vide. Votre enfant l’occupera certainement comme la plupart de ses congénères absorbé plus de 3 heures par ses écrans quotidiennement ! Or, il est possible de coacher votre enfant pour qu’il occupe son temps libre utilement : travail personnel, sport, pratique d’un instrument de musique, sorties entre amis, etc. 

L’aider à organiser son travail personnel 

Comme un train repose sur des rails pour avancer, les élèves ont besoin d’une infrastructure pour progresser : celle-ci est l’organisation de leur travail personnel. Un élève a en effet besoin de points de repère sur lesquels reposer afin de structurer son apprentissage. Cette organisation se manifeste dans tous les aspects de sa scolarité : sa prise de note, l’ordre de ses cours, la qualité de ses fiches de synthèse, la gestion de son temps de travail, sa ponctualité, la tenue d’un agenda à jour, etc. L’aider à s’organiser lui permettra d’améliorer son apprentissage et son autonomie. 

Veiller à ce que votre enfant travaille régulièrement

La culture du zapping favorisée par les nombreuses sources de divertissement est un obstacle à la qualité du travail personnel. Pour un adolescent, il devient de plus en plus difficile de travailler régulièrement après l’école. La procrastination devient monnaie courante. En tant que parent, il est important de veiller à ce que votre enfant travaille régulièrement, pour qu’il ne se sente pas englouti par la lourdeur de la tâche. Par ailleurs, jouer la montre n’est pas toujours la bonne solution. En effet, 30 minutes de travail en étant concentré est préférable à une soirée entière sur son bureau à tenter de déchiffrer son cours de math tout en scrollant toutes les 5 minutes sur son smartphone.  

Contrôler l’usage des sources de divertissement (smartphone, télévision, jeux vidéo, etc.)

Afin de garantir un temps de travail personnel de qualité, il peut être intéressant de contrôler l’usage des sources de divertissement. Bien entendu, cette mesure peut paraitre rétrograde et difficile dans son application. Mais, lorsque cette mesure est appliquée à l’ensemble du foyer cela parait plus juste pour l’adolescent. Vous pouvez par exemple décider d’instaurer une limitation de l’usage de tous les écrans du foyer entre 18h et 19h30, temps où tous les membres du foyer se consacrent aux devoirs et ou à la lecture. 

Lui demander de réaliser des fiches de cours régulièrement pour certaines matières

Dans un prochain article, nous reviendrons sur le fonctionnement de notre mémoire. Cette dernière impose aux élèves une manière d’apprendre qui passe notamment par l’exercice de synthèse des informations. Autrement dit, pour apprendre des nouvelles notions, il est primordial de procéder à une synthèse. Celle-ci doit s’opérer de manière écrite, ce qui favorise plus facilement la mémorisation des informations. Ainsi, il est vivement recommandé aux élèves de réaliser des fiches de synthèse au fur et à mesure de leur avancement en classe en les relisant régulièrement. Le travail du weekend peut alors se consacrer à l’exercice et l’approfondissement.  

Demander à ce qu’il vous envoie régulièrement une vidéo ou un enregistrement sur les principales notions abordées en classe

Des élèves peuvent avoir des problèmes de concentration en classe. Des méthodes existent pour booster leur concentration. Progresser dans ce domaine, passe tout d’abord par une prise de décision : l’élève doit être résolu à suivre ses cours. Vous pouvez par exemple l’inciter à se positionner en tête de classe, ce qui physiquement le mettra dans un environnement plus propice. Ensuite, lui demander de vous résumer régulièrement les principales notions abordées ne prend quelques minutes tout au plus, et surtout, le forcera à être attentif, améliorera son esprit de synthèse et enfin, développera son expression !

Mettre en place des stratégies de révision à l’abord d’un examen 

Les notes et les appréciations des bulletins trimestriels sont les principaux indicateurs sur lesquels se reposent les écoles et lycées pour la sélection des élèves. Même si elles ne traduisent que partiellement la performance scolaire de votre enfant, il est primordial d’en tenir compte. Ainsi, obtenir les meilleures notes possibles aux contrôles et examens doivent être autant de buts convoités par votre enfant. L’aider à mettre en place des stratégies de préparation lui permettra de se rapprocher de ces objectifs. A l’approche d’un contrôle de physique-chimie important, il peut être intéressant de lui proposer 2 ou 3 exercices tous les soirs pendant une ou deux semaines sur le ou les chapitres concernés par l’échéance. 

L’initier à des méthodes de prise de note 

La prise de note en classe est une compétence nécessaire à votre enfant. Si elle n’est pas toujours mise en pratique au collège et au lycée, elle lui sera indispensable lors de son parcours en enseignement supérieur. De nombreuses méthodes existent : la méthode de Cornell, le mind-mapping, et le sketch-enoting. Une littérature riche et abondante existe sur internet. Dans tous les cas, il est recommandé de reprendre ses notes le soir de leur rédaction pour l’aider à les corriger et les compléter si nécessaire ! 

Régulièrement partager des lectures et les débriefer à l’oral

Dans un effort de préparation des jeunes générations au monde qui les attend, l’école propose de plus en plus de contenus pluridisciplinaires qui requièrent des compétences telles que l’expression orale et la culture générale. La culture générale n’est pas un cumul d’informations éparses, elle est une disposition mentale qui permet une compréhension large et holistique de phénomènes complexes. Lire des livres sur des sujets variés de temps en temps avec votre enfant et en faire un sujet d’échange le temps d’une après-midi peut lui permettre de développer des compétences qui lui seront précieuses dans sa réussite scolaire ! A défaut, des groupes d’intérêts communs et de lectures existent. 

Favoriser un rythme de sommeil régulier 

La science a démontré le lien étroit qui existe entre la mémorisation et le sommeil. Le sommeil est indispensable au bon fonctionnement de la mémoire car il permet de faire le tri entre les bonnes informations et celles qui méritent d’être retenues et stockées. Un rythme de sommeil perturbé par de l’anxiété, du stress ou par d’autres sources de distraction (telles que les écrans) est néfaste pour l’organisme et pour l’apprentissage de votre enfant. A contrario, un bon rythme de sommeil permet un fonctionnement optimal de la mémoire et réduit considérablement les épisodes de fatigue. 

Assurer une activité sportive régulière 

Nous l’avons mentionné avec le sommeil, l’hygiène de vie est l’infrastructure vitale au bon fonctionnement mental et physique de votre enfant. Améliorer la performance scolaire ne peut se faire au détriment de la santé psychique et physiologique. Une activité sportive régulière protègera la santé de votre enfant, lui permettra d’avoir des points de repères importants dans la semaine et élargira ses champs d’expression. Le sport est généralement un lieu de découverte de valeurs importantes pour la réussite scolaire : le sens de l’altruisme et du partage, de la volonté et de l’abnégation. 

Aider votre enfant à développer une alimentation équilibrée 

Une alimentation équilibrée vient couronner la bonne hygiène de vie après le sommeil et l’activité sportive. La théorie systémique enseigne que le tout est souvent supérieur à la somme de ses parties. La réussite scolaire ne se réduit pas à une somme d’efforts dans telle ou telle matière. La réussite se décroche lorsque votre enfant a développé une disposition mentale globalisante qui embrasse tous les aspects de sa vie, dont notamment l’alimentation. D’ailleurs, ces questions se lient aujourd’hui avec des questions écologiques et éthiques telles que la protection de l’environnement et de la biodiversité : des questions qui certainement l’accompagneront dans sa vie, autant donc s’y préparer. 

Assurer à votre enfant un bon environnement de travail

L’environnement de travail est un facteur déterminant de la qualité du travail personnel de votre enfant. Il est donc nécessaire de faciliter à votre enfant le développement d’un cadre de vie et d’une ambiance propices au plaisir d’étudier et au développement de ses connaissances. Et pour cela, il n’y a aucune limite à la créativité : aménager une chambre avec un bureau, accompagner votre enfant à la bibliothèque municipale, cadrer son temps de jeu devant un écran, susciter sa curiosité et son intérêt pour des sujets globaux (lectures, documentaires, cinémas, autres activités culturelles). 

À ce titre, il est important d’incarner soi-même une attitude exemplaire en tant que parent. Il est évident que si un parent passe une bonne partie de sa soirée devant un écran, l’élève sera découragé de prendre son agenda pour y consulter ses devoirs à la maison ! L’atmosphère créée autour de l’enfant agit sur lui, comme des gouttes d’eau sur une roche : l’effet immédiat n’est pas perceptible mais sur le long terme la roche se fissure. 

Rendre utiles les temps de trajets

Les temps passés dans les transports publics sont colossaux. Pour des jeunes qui se rendent en bus au lycée ou en métro, il peut être très intéressant d’utiliser ce temps pour relire ses propres fiches de synthèse des cours qui ont lieu dans la journée. Cela facilitera énormément l’apprentissage des notions et permettra de gagner un temps précieux dans la préparation aux examens. Faisons un calcul simple : un jeune élève qui a un temps de trajet de 20 minutes pour se rendre au lycée, passera plus de 13 heures dans les transports chaque mois : bien utilisé, ce temps lui permettra d’en sauver d’autres où l’organisme est beaucoup plus hostile à l’apprentissage de ses cours. 

Favoriser sa fréquentation de la bibliothèque locale

L’atmosphère de travail a des conséquences directes sur la performance scolaire de votre enfant. Parfois, il est intéressant d’encourager votre enfant à fréquenter les salles de lecture de la bibliothèque locale. Elles sont souvent studieuses. Votre enfant n’ira probablement pas seul et s’y rendre avec des amis peut favoriser une synergie intéressante à l’échelle d’un petit groupe. Se rendre à la bibliothèque permettra également de réduire toutes les formes de distractions qui peuvent exister dans un foyer familial : jouer aux jeux vidéos, faire la sieste, regarder la télévision, être déconcentré par les bruits des sœurs et frères, etc.

Lui trouver un tuteur ou un coach

Cette liste non exhaustive d’astuces pour favoriser les progrès scolaires de votre enfant est peut-être difficile à mettre en place pour des parents, pour plusieurs raisons : la différence générationnelle, le manque de temps et de moyens, etc. Chez Masteur nous vous proposons de faire accompagner votre enfant par un de nos coachs que nous appelons des masteurs. Ces derniers sont de jeunes étudiants en master pour la plupart qui ont été formés à notre méthode et qui aideront votre enfant à retrouver du sens et de la motivation, à organiser son travail personnel, à améliorer ses performances scolaires, à soigner son équilibre de vie et enfin à éclairer ses choix d’orientation !

Table des matières

5 raisons d’avoir un coach scolaire

5 raisons d’avoir un coach scolaire

Table des matières

De plus en plus de parents se tournent vers le coaching scolaire, afin d’aider leur enfant à retrouver la motivation et le goût de l’apprentissage. A l’ère du digital, les services d’un coach scolaire sont de plus en plus indispensables pour accompagner les élèves dans leur parcours scolaire. 

Retrouver de la motivation et du sens 

Souvent, face aux difficultés scolaires rencontrées par leur enfant, les parents se dirigent vers des solutions de soutien ou de cours particulier : sous forme de stage ou de cours le weekend, ces services se focalisent sur une ou deux matières enseignées au collège ou au lycée et sur la clarification des notions qui y sont abordées. 

Or, le manque de compréhension et le manque de travail qui justifient que certains parents se tournent vers ce type de services sont très souvent symptomatiques d’autres difficultés, plus profondes : comme par exemple le manque d’intérêt, de motivation, d’organisation, et de bien-être. En effet, la génération de le « petite poucette » comme l’appelle Michel Serres est en classe, comme un conducteur est lorsqu’il s’assoit à droite sur le siège passager : dérangé, distrait et bavard. 

Le rôle d’un coach est central précisément parce qu’il tente avant tout de redonner de l’envie et de la motivation à l’élève. Son accompagnement personnalisé est moins engagé sur le terrain du savoir, mais n’abandonne pas celui de la connaissance. En effet, le coach repositionne l’enfant au bon endroit comme « conducteur » de son propre véhicule et l’aide à mieux se connaitre, à mieux évaluer la qualité de son travail personnel et à prendre conscience de l’importance de l’effort régulier. Et c’est alors, pour l’élève, le début d’une toute nouvelle expérience, celle de la responsabilisation et de l’autonomie.

Organiser son travail personnel 

A l’ère du numérique, les sources de distraction sont multiples et les élèves sont de plus en plus procrastinateurs, incapables d’adopter un rythme de travail personnel régulier. Ils éprouvent des difficultés à organiser leur travail personnel ce qui génère du découragement, parfois de l’anxiété et à terme des résultats scolaires qui ne sont pas à la hauteur de leur potentiel. 

Le coach scolaire a également pour rôle d’aider l’élève à organiser ses activités extra-scolaires en tenant compte de toutes ses contraintes (emploi du temps scolaire, activité sportive, etc.). Il aide l’élève à structurer son temps extra-scolaire et lui apporte des méthodes de travail alignées sur ses propre objectifs. Par exemple, un élève qui souhaite augmenter ses notes dans une matière donnée ne peut pas se contenter uniquement d’accomplir ses devoirs, il doit assurer une parfaite connaissance du cours et surtout, s’exercer. Il doit donc trouver du temps et de la motivation pour le faire. Le coach l’aide alors à l’inscrire dans son emploi du temps, tout en assurant le suivi et la continuité de sa motivation à parvenir à ses fins ! 

En somme, une bonne organisation du travail personnel permet à l’élève de travailler régulièrement ce qui favorise un meilleur apprentissage et garantit un équilibre entre les temps de loisirs et de travail scolaire ce qui réduit considérablement le stress et les sources d’anxiété. Le coach aide l’élève d’une part à mettre en place une organisation du travail personnel qui lui soit adaptée et d’autre part, sa présence à ses côtés permet de maintenir la motivation nécessaire à l’application de cette organisation. 

Améliorer ses performances scolaires

De l’aide sous forme de cours particuliers classiques sont souvent efficaces pour augmenter les notes de la matière concernées. En revanche, les progrès constatés pour ce type d’accompagnement scolaire se limitent aux matières abordées. Le revers de la médaille est que certains élèves se reposant sur cet accompagnement négligent les autres matières et surtout l’importance de leur effort personnel en dehors de ces cours de soutien.  Autrement dit, l’élève ne développe pas son autonomie, ce qui a terme est très pénalisant pour sa performance scolaire et accessoirement, pour le portefeuille de ses parents !

Un des principaux avantages d’un coach est qu’il adopte une approche globale de la performance scolaire. Même si sa méthode peut se focaliser sur une ou deux matières transitoirement, son intervention aide l’élève à progresser dans sa performance scolaire globale, en le dotant d’outils et de méthodes d’apprentissage et d’entraînement utilisables pour toutes les matières étudiées. 

En effet, la performance scolaire n’est pas mesurable qu’à travers les notes des bulletins scolaires (qui ne sont que le sommet de l’iceberg). La performance scolaire est le fruit subtil d’un mélange de motivation, d’organisation, de méthode et surtout d’effort personnel ! Là réside la mission du coach. 

Soigner son équilibre de vie 

Très souvent les difficultés scolaires naissent de l’infrastructure de l’élève : c’est-à-dire sa santé et son environnement de travail.  Ainsi, savoir gérer son stress, ménager son temps de sommeil, pratiquer régulièrement une activité sportive, entretenir de bonnes relations avec son entourage, et avoir un lieu de travail adéquat, sont des conditions nécessaires au développement d’un cadre de vie propice à l’épanouissement scolaire.

La présence bienveillante d’un coach qui aide l’élève dans l’organisation de son temps personnel tout en tenant compte de ses aspirations et de ses loisirs est donc d’autant plus nécessaire. Ce lien de confiance permet au coach d’identifier les défaillances du cadre de vie de l’élève et de l’aider à trouver des moyens de l’améliorer. Par exemple, un coach peut aider l’élève à se fixer des temps d’activité sportive, des temps de travail au CDI ou à la bibliothèque, des temps de méditation pour apprendre à gérer le stress et atténuer ainsi les sources d’anxiété !  

Très souvent négligé, le bien-être de l’élève est pourtant un élément central dans toute stratégie pédagogique. Le coach permet là de remédier à une absence des institutions classiques d’accompagnement académique.

Eclairer ses choix d’orientation

Enfin, tout projet pédagogique est voué à l’échec s’il n’aide pas chaque élève à se préparer au monde qui l’attend après la fin de ses études. Ce monde est aujourd’hui complexe et seule une culture générale peut l’aider à s’orienter et à comprendre les défis de son époque. Cette culture générale est bien entendu conçue, non pas comme une somme importante d’informations en tout genre, mais plutôt comme une disposition mentale qui permet à l’élève de tisser des liens entre les disciplines et à comprendre des problématiques dans leur totalité.

Un coach est très souvent désigné pour son profil. Ce dernier doit correspondre aux aspirations de l’élève. Il sera alors son mentor dans la préparation de son avenir professionnel. Parfois, un coach peut également être désigné pour préparer l’élève à des filières exigeantes : ces conseils seront alors de précieuses armes dont sera doté l’élève dans les études qui l’attendent. 

Un coach est en fin de compte un entraîneur : dans sa quête du haut niveau, quel sportif aurait la prétention de s’en passer ? 

Table des matières

Qu’est-ce que le coaching scolaire ?

Notre monde est complexe et l’on éprouve ainsi un besoin accru d’être guidé et accompagné pour aller au bout de notre potentiel. Que ce soit dans le monde professionnel, sportif ou scolaire, on fait de plus en plus appel à des coachs. Pour la scolarité, le coaching d’activité marginale est en train de devenir un recours inéluctable pour les parents, et les professeurs. Mais qu’est-ce le coaching scolaire ?

Continue reading