3 compétences essentielles à la progression scolaire

Table des matières

Dans cet article, nous parlons des compétences dites « transverses » ou soft skills en anglais. Elles sont nécessaires à la progression scolaire. Elles se distinguent des compétences « techniques », hard skills en anglais, qui sont des compétences qui se rapportent à la maitrise des savoirs.

La progression scolaire est un triptyque

Par définition, progresser scolairement consiste à augmenter sa performance et in fine, à améliorer les notes obtenues dans le bulletin trimestriel. La progression scolaire est très vite associée aux cours de soutien scolaire (particuliers ou collectifs). Car ils ont pour but aider l’élève à comprendre les principales notions de ses cours. Par conséquent à augmenter ses connaissances « techniques » (hard skills – traduction en anglais).

Cependant, lorsque l’on demande à des parents de classer les trois rubriques suivantes en termes de priorité : organisation, motivation, savoir. La majorité des parents placent le savoir en dernière position. Ainsi, être organisé et motivé semblent plus prioritaires pour les parents d’élève.

En effet, la progression scolaire repose sur 2 socles : d’une part la motivation, qui est l’énergie nécessaire pour travailler et s’instruire. Mais aussi les compétences qu’on appelle « transverses » ou soft skills – (traduction en anglais) qui sont un ensemble de capacités qu’utilise l’élève.

Les soft skills les plus recherchées sont incontournables pour faire face aux exigences futures du marché du travail. L’ esprit critique, l’ intelligence émotionnelle ou bien la capacité à résoudre des problèmes. Ce sont tous des exemples de compétences transverses essentielles à l’acquisition des connaissances, quelle que soit la discipline et la matière.

Changer de métier sera de plus en plus fréquent pour les générations à venir. Par conséquent, les softs skills, qui sont des compétences transférables, constitueront des atouts majeurs.

Dans les paragraphes suivants, nous présentons 3 compétences transverses ou soft skills essentielles pour stimuler la progression scolaire de votre enfant.

 

 

1. Être organisé

Être organisé est peut-être innée chez certains élèves. On peut notamment citer les élèves qui mettent régulièrement de l’ordre dans leur cours, rangent leur bureau, ou encore planifient leur travail. Mais, être organisé peut s’apprendre. Les élèves qui par nature ne sont pas organisés, peuvent donc le devenir en faisant preuve de méthode et de patience.

Pour cela, il faut mettre en place des actions faciles et rapides qui vont aider l’élèves à s’organiser. Et les actions pérennes qui sont les habitudes sur lesquelles il faudra veiller et accompagner votre enfant pendant un temps plus long.

Pour apprendre à être organisé, l’élève peut commencer par de petites actions. Par exemple, le weekend, il peut mettre en ordre ses cours de la semaine et prendre de l’avance sur ses devoirs. Il peut également réaliser un emploi du temps général, pour organiser ses activités y compris ses activités extrascolaires (sport, musique, réseaux sociaux, etc.).

En multipliant ces actions immédiates, l’élève commencera à développer petit à petit des réflexes. Il sera alors plus aisé pour lui de s’appliquer dans chacune de ses activités. En développant sa concentration, et ainsi de travailler avec plus d’efficacité pendant les temps de travail qu’il s’est lui-même assignés.

2. Être concentré

La concentration est une compétence essentielle pour l’apprentissage. En effet, la mémoire fonctionne en plusieurs cercles concentriques. Ainsi, pour apprendre, la mémoire commence par une première étape où le cerveau enregistre l’information qu’on perçoit par nos sens. On parle alors d’évocation.

Certains élèves ont plus ou moins de facilité à enregistrer l’information selon les sens mobilisés (visuel, olfactif, auditif, kinesthésique, etc). Toutefois, il est essentiel que votre enfant développe sa concentration. Or les outils du numérique sont parfois des freins à cela, réduisant de plus en plus la durée maximale de concentration des élèves.

Pour développer la concentration de l’élève, il faut commencer par lui faire susciter de l’intérêt. Avec par exemple : l’apprentissage d’une langue, d’un instrument de musique ou bien d’un sport. Ce sont des méthodes qui participent à développer la faculté de l’élève à se concentrer. Evidemment, plus l’élève développe sa concentration, plus il sera en mesure d’augmenter son efficacité et sa performance scolaire.

3. Avoir une expression claire

L’expression, qu’elle soit écrite ou orale, est une compétence fondamentale pour l’instruction. En effet, l’expression est la faculté d’un élève à donner une forme linguistique à ses idées avec un grande précision.

Ainsi, un élève peut être très créatif, mais celle-ci ne sera pas identifiable si l’élève ne sait lui donner une forme. Il y a de multiples formes d’expression, celle qui est essentielle à l’instruction est l’expression linguistique, orale et écrite.

L’expression orale en particulier ne doit pas être négligée. Car elle est de plus en plus valorisée au sein de l’éducation nationale, mais également dans la vie professionnelle. L’éloquence du discours vaut parfois plus que son contenu.

A ce titre, Victor Hugo disait que la forme est le fond remonté à la surface. Développer l’expression d’un élève, lui permettra également d’avoir accès à des idées et des notions plus complexes. Cela contribuera à augmenter sa performance scolaire.

Table des matières