Les soft skills : traduction et utilité dans la scolarité  

Table des matières

92 % des entreprises les estiment aussi importantes que leurs sœurs jumelles les hard skills (source : Linkedin). Les soft skills désignent un ensemble de compétences transversales en opposition des hard skills qui font référence aux compétences techniques. Dans cet article, nous définissons les soft skills et apportons des éclairages sur leur importance dans la scolarité des collégiens et lycéens.  

I – Définition et traduction de soft skills 

Définition de soft skills : les soft skills désigne en anglais une compétence utilisable dans plusieurs domaines d’activités en opposition aux compétences techniques. Les compétences techniques (hard skills en anglais) désignent des savoirs et savoir-faire spécifiques à un métier ou un domaine de connaissance.  

L’exemple le plus parlant est celui du langage. Ce dernier, dès lors qu’il est parlé et compris, permet de développer des compétences et connaissances dans de multiple domaines. 

Les soft skills sont souvent mentionnées dans le contexte professionnel pour les distinguer des compétences techniques. Aujourd’hui, Il est fréquent de lire des références à des soft skills dans des fiche de postes (exemples : l’esprit d’équipe, le leadership, la prise d’initiative, etc).  

Les soft skills en français n’ont pas de traduction consensuelle. On retrouve parmi les traductions les plus utilisées les expressions suivantes : compétences de bases, compétences transversales, compétences douces (traduction de soft ), compétences comportementales, et qualités personnelles. 

II – Les soft skills des collégiens et lycéens 

Dans la scolarité, les soft skills désignent le domaine des compétences qui constitue l’infrastructure scolaire. Autrement dit, ce sont les compétences de l’élève qui lui permettent d’être autonome et efficace dans son instruction.  

Les soft skills pour les élèves sont généralement représentées en 4 catégories :  

  • Les compétences organisationnelles  

On retrouve parmi les compétences organisationnelles : la gestion du temps et des priorités, l’assiduité et la régularité du travail personnel. Un élève organisé est moins stressé et a une vision claire de ses tâches semaine après semaine. Il sait aussi anticiper ses échéances.

  • Les compétences d’apprentissage 

Les compétences d’apprentissage font référence à la capacité de l’élève à mémoriser et assimiler ses cours efficacement. Il est donc aussi question de concentration, d’endurance et de rythme de travail.  

  • Les compétences d’expression et de communication 

Les compétences d’expression et de communication sont celles qui sont le plus visibles et le plus utilisées. On peut citer : la précision, la synthèse, la structure, la créativité, etc.  La communication est essentielle aujourd’hui dans tous les métiers.

  • Les compétences sociales  

Elles sont les compétences les plus recherchées dans le monde professionnel : l’esprit d’équipe, l’intelligence émotionnelle, le leadership et la coopération.  

 

III – A quoi servent-elles ? 

Les soft skills sont essentielles pour les élèves. En effet, elles constituent véritablement des compétences de base pour pouvoir développer des connaissances (y compris techniques). Ainsi, les soft skills vont aider l’élève à être plus organisé et méthodique dans leur travail.  

Un élève qui développe ses soft skills est un bon apprenant, autonome et efficace, qui finit toujours par augmenter ses notes dans toutes les matières. 

Les soft skills sont également utiles sur le long terme. Nous entrons dans une société où les métiers reposent de plus en plus sur ces compétences « douces » : coopération, organisation, méthode et communication. Il devient alors essentiel pour chaque élève du second degré de les développer. 

A ce titre, L’éducation nationale a développé un socle commun de connaissances qui regroupe les savoirs communs à plusieurs matières.   

Le forum économique mondial liste 8 soft skills indispensables pour le monde professionnel de demain. On retrouve l’esprit critique, le leadership et l’apprentissage continu. 

Chez Masteur, nous développons les soft skills des collégiens et des lycéens grâce à une application mobile.

Table des matières