9 conseils pour résoudre ses problèmes de concentration

Table des matières

Comprendre les problèmes de concentration et identifier les signes permettent d’agir efficacement. Voici 9 conseils pratiques pour les résoudre et être plus serein en cours et à la maison.

Parvenir à se concentrer est essentiel 

Il est bon de prendre du recul et de questionner la manière d’être et de travailler de votre enfant.

Par exemple, avant une compétition, se préparer physiquement et mentalement sont des étapes importantes afin d’être prêt pour le jour j. Le corps et l’esprit doivent être au meilleur de leur forme. Le niveau d’énergie, la fréquence d’entraînement et l’hygiène de vie sont des facteurs décisifs pour la réussite.

Justement, en cours ou à votre domicile, il étudie, réfléchit, révise et rend des devoirs. Parfois, la difficulté à se concentrer sur une chose peut le bloquer et c’est sa capacité de concentration qui est menacée.

La définition de la concentration parle d’elle-même, « c’est l’action de faire porter toute son attention sur un même objet ». Manquer de concentration, c’est voir son attention qui diminue lorsqu’il accomplit une seule activité. C’est aussi être facilement distrait par ce qui se passe à l’intérieur ou autour de lui.

Alors, comment cela s’exprime lorsqu’il accomplit ses tâches quotidiennes ?

Quelques signes qui révèlent un problème de concentration

Le corps et l’esprit s’expriment sans que nous le sachions. Ainsi, un manque de concentration se traduit par plusieurs signes et entraîne des conséquences sur la scolarité.

  • Décrochage lors d’un exercice, difficulté à le terminer.
  • Difficulté à retenir des informations ou suivre assidument un cours.
  • Avoir un esprit et des pensées qui s’agitent : avoir la « tête dans les nuages ».
  • Perte de mémoire, erreurs d’inattention répétées.
  • Difficulté à rester assis ou dans la même position.
  • Interrompre une tâche au moindre bruit extérieur.
  • Troubles du sommeil (insomnie).
  • Anxiété, stress.
  • Épuisement, perte d’intérêt et de motivation.

Les signes d'un manque de concentration

Si vous reconnaissez certains symptômes du déficit de l’attention, il est conseillé de consulter un médecin qui pourra accompagner votre enfant en douceur. Prenez cela comme un coup de pouce, une étape à passer afin qu’il se sente à l’aise tout au long de ses études. Mieux vaut renverser les obstacles et ne pas remettre cela à plus tard.

Identifier les causes du manque de concentration pour être mieux accompagné

Montre en main, commencez par un test simple : chronométrez votre enfant pendant la lecture. Notez combien de minutes était-il focalisé sur cette tâche sans avoir été interrompu par quelque chose. Est- ce qu’il rencontre des difficultés à focaliser ? Est-il facilement distrait ?

Que ces problèmes de concentration soient :

– liés à son mode de vie (malbouffe, inactivité, écrans, jeux vidéo)

– d’ordre médical (allergie, hyperthyroïdie etc.)

– psychologiques (dépression, troubles alimentaires)

Vous serez accompagné par le spécialiste dont c’est le domaine.

Par exemple, un « manque de concentration » peut être temporaire, tandis qu’un « trouble de la concentration » peut durer dans le temps et poser problème. Si un élève semble facilement distrait et que cela persiste, voir un professionnel pourra l’aider.

Votre enfant peut faire face à des troubles du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). N’ayez pas peur de ces grands mots, le principal est d’identifier la cause afin de trouver la méthode et les ressources pour être accompagné au mieux.

Agir efficacement aux côtés de votre enfant

Garantir un meilleur cadre et introduire des gestes sains au quotidien sont nécessaires afin de préserver sa santé et ses performances. Voici 9 conseils pratiques afin de répondre à ces problèmes de concentration :

Le mode de vie :

Améliorer son alimentation

Manger sainement, boire suffisamment et éviter l’excès de sucre. Le cerveau et le corps tout entier ont des besoins, ne les privons pas de l’essentiel.

Améliorer son sommeil

Le manque de sommeil est désastreux. Faites en sorte de l’encourager à se coucher sans téléphone et à la même heure. La lecture d’un livre est idéale. Le corps a besoin d’un maximum d’énergie, ne négligeons pas ces précieuses heures pour le recharger. Une courte sieste de 20 minutes peut aussi le rafraîchir.

Pratiquer une activité sportive

Rien de tel qu’une activité pour détendre l’esprit et combattre le stress. Cela permet surtout de se défouler et d’améliorer l’état de ses pensées. Elle nourrit sa motivation et le prépare à passer une bonne nuit. Marcher, faire de la randonnée ne coûtent rien et peuvent l’aider à lâcher prise.

Limiter les écrans

Passé une certaine heure, le téléphone et la télévision sont des ennemis redoutables. Apprenez-leur à se détendre autrement en famille et surtout d’éviter la lumière bleue 2h avant le coucher.

Le cadre d’étude :

Avoir un bon environnement de travail

Un bureau minimaliste avec le strict nécessaire permet de regagner de l’attention et de ne pas avoir l’esprit qui papillonne à force d’être trop stimulé.

Ecarter les sources de distraction

Éloignez le téléphone et tout autre écran qui pourraient empêcher la réalisation de tâches liées aux études. Laissez-les dans une autre pièce ou préférez la bibliothèque où le silence est roi.

Réaliser une tâche à la fois

Un exercice, une leçon à la fois. Faire plusieurs choses à la fois, c’est perdre du temps. Ce n’est pas efficace et le manque de concentration peut lui jouer des tours. Attention aux erreurs liées à la distraction.

Faire régulièrement des pauses

Lorsqu’une personne fournit un effort, physique ou intellectuel, son cerveau exige un break. S’il force, il lui fera savoir en baissant sa capacité d’écoute et il ne sera pas à la hauteur de son vrai potentiel.

Choisir le meilleur moment 

Travaillez avec eux le matin pour profiter de leur vivacité d’esprit. En fonction de la tâche et de la matière (exercice, apprentissage), trouvez le moment où l’énergie et la mémoire sont au plus haut. A eux d’écouter leur corps et de planifier la journée en fonction des messages qu’il leur transmet. Faites cela ensemble et ils s’y feront petit à petit.

Se sentir épanoui en tant qu’élève, c’est être bien mentalement et physiquement. C’est surtout la clé pour réussir et gagner en confiance. Ainsi, reconnaître un éventuel trouble de l’attention permet d’agir vite et d’avancer sereinement. Et dans ce contexte, vous ne serez pas seuls.

 

Table des matières